Articles

Clin d'oeil sur les influences des nombres pour juillet 2016

Publié 30 juin 2016

Infolettre

Clin d’œil sur les influences des nombres pour le mois de juillet 2016

 

 

La trame de fond pour le mois de juillet 2016 repose sur les nombres 7 – 9 et 16 et leur dénominateur commun est le développement ainsi que l’approfondissement de la spiritualité, la recherche de la paix de l’esprit, la capacité de calmer le mental.

Le nombre 7 à lui seul est insistant sur la nécessité de s’accorder du temps pour réfléchir à ce que l’on désire, de faire un bilan sur ce que nous voulons libérer comme croyances et conditionnements antérieurs. Cette action entamée, la transformation de soi se mettra en place pour le meilleur plus particulièrement en août qui sera un mois de réalisation. Le nombre 7 est le Chariot en tarot et ZAYIN en hébreu et il est symbolisé par une charge sur les épaules du conducteur, on y retrouve  deux personnages représentants les ancêtres. C’est pourquoi il incite à se pencher sur ce que nous avons à décristalliser comme empreintes ancestrales qui empêchent notre épanouissement.

L’énergie du nombre 7 sollicite un contact avec la nature, donnons-nous la chance de prendre racine avec elle : la terre, les fleurs, les arbres, les petits animaux. L’été ne nous en donne-t-il pas davantage d’occasions? La nature a un savoir incommensurable à nous prodiguer, parfois il suffit juste d’observer. J’ai eu le bonheur d’assister, en première loge, à un spectacle fantastique. Les merles et les hirondelles ont construits leurs nids sur la niche de ma galerie et dans les petites cabanes préparées juste pour eux devant la grande fenêtre de ma maison.  Les regardant ériger leurs repaires, j’ai observé chez eux une patience illimitée à charrier de la boue, des brindilles, même des morceaux de tissus ramassés à quelque part et de les entrelacer à la manière d’un artiste. De plus, j’étais présente lorsque les coquilles des œufs ont éclatés pour permettre aux oisillons de respirer l’air, enfin! Dans ces moments, la vigilance des parents est palpable, le moindre bruit inhabituel fait se réunir une famille imposante du même clan pour protéger la nichée. J’ai un faible pour les oiseaux et leurs comportements. En cet instant même, les parents hirondelles volent et virevoltent devant le hublot des cabanes, ils montrent aux petits avec diligence comment voler de leurs propres ailes, ils sont prêts à partir et j’ai la joie d’assister à ce divertissement. Les 3 oisillons se bousculent pour la première place au hublot. J’ai eu des frissons lorsque je travaillais dans mon jardin de fleurs et que me suis approché d’un peu plus près de leurs cabanes. Dans un plongeon comparable à un jet supersonique qui attaquerait l’ennemi, une hirondelle m’a frôlé la chevelure en manifestant une combativité non mesurée. Ce geste m’a fait comprendre à quel point les parents oiseaux patrouillent sans cesse afin de protéger leur progéniture de toutes attaques  quelconques. Ce que je retiens comme message de cette représentation magistrale avec les résidents temporaires de mon jardin, c’est que tout dans la vie se construit petit à petit, avec patience et que si on laisse le temps être, le résultat est toujours vivant. Je comprends également que tout est transitoire et se renouvelle sans cesse ici-bas, car le printemps prochain, ce sera un recommencement pour ces petites bêtes pour se préparer à donner la vie avec autant d’amour, d’assiduité et d’acharnement.

Prendre racine avec la nature c’est aussi se mettre pieds nus dans l’herbe et sentir l’énergie tellurique monter en nous. Prendre racine avec la nature, c’est de s’allonger au pied d’un arbre, lui parler, lui confier nos soucis et le gratifier de sa présence qui nourrit l’atmosphère par son oxygène, le remercier lorsqu’il apporte de l’ombre quand le besoin se fait sentir, l’admirer et l’aimer quand il déploie ses couleurs l’automne venu.

Le nombre 7 présente plusieurs autres aspects. Son influence est grande quant à la prise de conscience de la force de notre pouvoir décisionnel. Il nous invite simplement à descendre profondément en soi pour y trouver la route, celle de la lumière christique qui est aussi celle que l’on oublie parfois le plus souvent. Un grand sage ne disait-il pas que si vous voulez camoufler quelque chose de précieux, mettez-le à l’intérieur de l’homme (homme et femme), car c’est le dernier endroit où il sera tenté de chercher. Ce qu’il voulait dire, c’est que nous cherchons trop souvent nos réponses à l’extérieur, à travers les autres, les événements, tandis qu’elle est toujours à l’intérieur, dans notre ressenti, sur cette route de lumière, il suffit d’activer cette conscience qui nous habite. Le contact avec la nature favorise cette descente intérieure et les nombres de ce mois de juillet les accompagnent. Choisissez votre façon de faire, il y en a des milliers.

De manière concrète, c’est un nombre qui propulse vers la réussite professionnelle si on applique quelques méthodes élémentaires. Il demande de faire le lien entre le cœur et la raison ce qui n’est pas toujours des plus aisés. Devant des choix à faire, parfois c’est l’un, parfois c’est l’autre. Unissons ces deux aspects indispensables en nous, ainsi l’équilibre jaillira et dans l’équilibre, se joint la réussite.

Quant au nombre 9 il vibre l’année entière 9 (référez aux dernières infolettres) et il nous ramène au développement de soi et à l’intériorisation.

Le nombre 16, la Maison Dieu en tarot et AYIN en hébreu est lié à l’écoute, la vision, le regard, également au secret. Aux 5 sens et au ressenti.  D’une part, c’est un nombre dynamique. Ici encore, son influence permet de s’intérioriser, de méditer, il avertit cependant d’éviter de s’enfermer pour ruminer trop longuement plutôt que d’écouter son intuition et de s’ouvrir à sa lumière avec intérêt et grâce. D’autre part, il peut arriver que nous ayons tendance à être sur la défensive avec ce que dégage le nombre16, accompagné du 7, ces deux nombres peuvent faire ressortir des situations où nous pouvons tomber dans le piège de la méfiance. Vouloir se remettre en question peut être parfois bénéfique, car le doute conduit souvent à jeter un regard différent sur les événements, mais demeurer dans la méfiance fait perdre de vue l’essentiel.

Le noyau principal de ces nombres nous guide vers l’introspection, mais surtout il insiste pour que tendions vers la joie en tout temps en sachant que celle-ci désamorce bien souvent des situations conflictuelles. Être dans la joie, c’est aussi faire un pas de plus vers la liberté si essentielle à l’épanouissement de tout être humain.

Les couleurs qui sont en lien avec le mois de juillet sont les teintes de pourpre, de violet et d’ivoire.

Si vous désirez vous inscrire pour la porte ouverte du 17 août 2016 au centre Le Mandala sacré, cliquer ici :  http://www.francinejean.ca/     Entrée gratuite pour cette soirée.

 

Je remercie les Guides des nombres qui passent à travers mon âme et réfléchissent cette lumière sur vous tous qui lisez ce texte.

Si le message des nombres vous fait du bien, partagez-le à vos contacts en conservant son intégralité. Mon but est de participer bien humblement à poser une petite pierre à l’édification de la nouvelle humanité. Mon objectif à travers vos demandes est que nous puissions être des milliers à nous gratifier mutuellement et à nous honorer bien modestement de la découverte, de la reconnaissance de la présence du grand Maître en soi.

Nombre de fois vue : 547

Envoyez votre commentaire
Votre nom :
Votre courriel :
Quelle est la couleur du ciel par beau temps ? 
Qu'est-ce que c'est ?
Votre commentaire :

Abonnez-vous à notre Info-Lettre
Courriel :
Nouvelle vidéo